Attention : cet événement est passé.

Samedi 11 et dimanche 12 octobre 2014 de 14h à 18h

Des auteurs rencontrent leurs lecteurs et dédicacent leurs ouvrages

 

Muriel Bloch | Daniel Chambon | Jean Chauvelot | Jérémie Dres | Henri Raczymov | Steven Sampson | Charles Szlakmann | Camille Sztejnhorn | Alain Taubes | Charlie Zanello

Entrée libre

En parallèle sont programmées les rencontres suivantes :

Samedi 11 octobre

15h Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944

Dictionnaire-du-Judaisme-francaisRencontre avec Jean Leselbaum et Antoine Spire

à l’occasion de la parution du dictionnaire (éditions Armand Colin – Le Bord de l’Eau, 2013)

Ce dictionnaire rassemble 360 articles renvoyant aux plus importantes questions et figures du judaïsme français. L’ouvrage couvre le fait social, l’histoire, la sociologie, les sciences politiques, la vie économique et intellectuelle, le culturel et le religieux. Les 170 rédacteurs font le point sur les notions et événements les plus significatifs autour desquels le judaïsme français s’est développé pendant les 70 dernières années.

P.A.F. : 7 € ; adhérents de la Maison de la culture yiddish : 5 €

17h Carte blanche à Jean-Claude Grumberg

Humour, émotion et réflexion au rendez-vous… Mais chut, laissons place aux surprises !

P.A.F. : 10 € ; adhérents de la Maison de la culture yiddish : 7 €

 

Dimanche 12 octobre

15h Le Gamin de la Krochmalne Chroniques d’une vie, de Yankel Perelman

Rencontre avec Loulou et Guy Perelman,  Suzon Pikorski et Christiane Galili de l’Association des amis de la commission centrale de l’enfance.

Écrit en 1960 en yiddish, adapté par ses fils, ce récit relate l’enfance de l’orphelin Yankel Perelman, né le 15 juillet 1899 à Varsovie. Ballotté d’un endroit à l’autre, confronté à la violence de l’époque, l’enfant découvrira aussi la solidarité qui le mènera à l’engagement syndical et politique. Le récit se termine au printemps 1918.

Le livre est préfacé par de Jean-Claude Grumberg.

P.A.F. : 7 € ; adhérents de la Maison de la culture yiddish : 5 €

AACCE

Rencontre organisée en partenariat avec l’association des amis de la Commission centrale de l’enfance.

 

17h Traduire, film de Nurith Aviv

movie-posterFrance, 2011, 70 mn, multilingue sous-titré français, en présence de la réalisatrice.

Des traducteurs dans différentes langues (dont Yitskhok Niborski pour le yiddish) parlent de leur expérience de passeurs de la littérature hébraïque écrite à travers les siècles : le Midrash, la poésie hébraïque médiévale, la littérature moderne et contemporaine.

Une table ronde en présence de Nurith Aviv, Yitskhok Niborski et Batia Baum suivra la projection, animée par Cécile Neeser Hever.

Nurith Aviv est la première femme chef-opératrice en France. A ce titre, elle a collaboré avec quelques uns des plus grands noms du cinéma français et international, notamment Jacques Doillon, Amos Gitaï, Agnès Varda ou encore René Allio. Depuis une quinzaine d’années, elle a réalisé plus de dix documentaires. Parmi eux, une trilogie autour de l’hébreu qui commence avec D’une langue à l’autre en 2004, se poursuit avec Langue sacrée, langue parlée, en 2008 pour s’achever sur Traduire (sorti en 2011). Dans ce triptyque, elle interroge la langue ou plutôt ceux qui la parlent, l’écrivent et la traduisent, cette langue et les autres langues qu’elle a remplacées, refoulées ou même étouffées (D’une langue à l’autre) ; cette langue sacrée devenue langue de tous les jours, pliée à l’inflexibilité d’un projet nationaliste et expurgée de la richesse de son histoire diasporique (Langue sacrée, langue parlée) et enfin, de cette langue telle qu’elle se présente à la traduction et aux traducteurs (Traduire).

Yitskhok Niborski est né en 1947 dans une famille yiddishophone. Titulaire d’un doctorat de littérature yiddish sur l’œuvre du poète Aaron Zeitlin, il est un des meilleurs connaisseurs au monde de la langue et de la littérature yiddish. Grand lexicographe, il est l’auteur des dictionnaires actuellement les plus importants à propos du yiddish. Il a traduit de nombreux ouvrages du yiddish en français et en espagnol et écrit lui-même de la poésie en yiddish.

Enseignante de yiddish, Batia Baum est l’une des traductrices du yiddish au français les plus importantes et les plus actives aujourd’hui et contribue à faire connaître et aimer du grand public la littérature yiddish. Elle a traduit de nombreux écrivains yiddish, parmi eux des auteurs majeurs, comme Mendele Moykher-Sforim, Y. L. Peretz, Oser Warszawski, Peretz Markish, Alter Kacyzne et Yitskhok Katsenelson. Elle anime également l’atelier traduction de la Maison de la culture yiddish.

Diplômée de littérature française et comparée, ancienne collaboratrice scientifique aux départements de littérature allemande et française de l’Université de Genève, correctrice, Cécile Neeser Hever vit entre l’allemand, l’hébreu et le français et a suivi avec intérêt le travail de Nurith Aviv.

À cette occasion, le comité du Centre de traduction créé par la Maison de la culture yiddish expliquera sa mission et son projet. Il présentera les trois traductions qui bénéficieront de son soutien en 2014–2015.

P.A.F. : 10 € ; adhérents de la Maison de la culture yiddish : 7 €

Cheap UGG Clearance Ugg Boots Clearance Ugg Boots Clearance Sale Ugg Boots Clearance Outlet Ugg Boots Clearance Sale Outlet UGG Boots Sale Clearance Cheap Clearance UGG Boots