Rachel Ertel

Rachel Ertel est née à Slonim, à l’époque en Pologne. Elle est la fille des écrivains yiddish Menuha Ram et Moyshe Waldman. Rachel Ertel passa l’essentiel de la guerre au Kazakhstan, vécut à Lodz dans l’immédiat après-guerre et arriva à Paris avec sa famille en 1948.

Durant les premières années, elle vécut un temps avec ses parents au foyer de la rue Guy Patin, qui accueillait des écrivains et des artistes yiddish réfugiés à Paris. Elle fut ainsi dès son enfance en contact avec les grands écrivains yiddish de l’époque, résidents du foyer ou de passage.

Agrégée d’anglais, Rachel Ertel soutint une thèse de doctorat sur “Le roman juif américain : une écriture minoritaire” et effectua l’essentiel de sa carrière universitaire en tant que professeure de littérature américaine à l’Université Paris-VII Jussieu (Institut Charles V) à Paris. Elle y fut fondatrice du Centre d’études judéo-américaines et y créa dans les années 1970 un cursus d’enseignement de langue et de littérature yiddish qui fut, durant les années 1970 et 1980, le principal lieu d’enseignement universitaire du yiddish en France. Elle y forma notamment une nouvelle génération de chercheurs, d’enseignants et de traducteurs du yiddish en français.

Son action dans le domaine de la découverte de la littérature yiddish par les lecteurs francophones est considérable. Elle dirigea notamment la collection Domaine yiddish, éditée successivement par les éditions du Seuil, Julliard et Liana Levi. Elle y fit connaître des écrivains de premier plan tels que Dovid Bergelson, Avrom Sutzkever, Lamed Shapiro ou Moyshe Kulbak, et a elle-même traduit de nombreux textes du yiddish en français.

Dans le domaine de la culture juive de Pologne et de la littérature yiddish, Rachel Ertel est l’auteur de Le Shtetl : la bourgade juive de Pologne (Payot, 1982), Dans la langue de personne : poésie yiddish de l’anéantissement (Éditions du Seuil, Librairie du XXe siècle, 1993), 1993) and Brasier des mots (Liana Levi, 2003). Elle fut également co-rédactrice, avec Jean Baumgarten, Yitskhok Niborski et Annette Wieviorka de 1000 ans de cultures ashkénazes (Liana Levi, 1994).

Rachel Ertel a également initié et dirigé la publication de Royaumes juifs (2008 et 2009), deux importantes anthologie de prose yiddish, dans la collection Bouquins aux éditions Robert Laffont.

Rachel Ertel a soutenu activement la création de la Maison de la culture yiddish, dont elle est aujourd’hui présidente d’honneur. Au sein de la Maison, elle intervient régulièrement pour des séminaires de littérature yiddish et participe également au projet du centre de soutien à la traduction du yiddish en français.

Langues parlées : français, yiddish, anglais, russe, polonais.

 

 
 
Cheap UGG Clearance Ugg Boots Clearance Ugg Boots Clearance Sale Ugg Boots Clearance Outlet Ugg Boots Clearance Sale Outlet UGG Boots Sale Clearance Cheap Clearance UGG Boots