Pour commander : bikher@yiddishweb.com ou Maison de la culture yiddish-Bibliothèque Medem, 29 rue du Château d’Eau, 75010 Paris

Yitskhok Niborski et Simon Neuberg, Eliezer Niborski, Natalia Krynicka, Dictionnaire des mots d’origine hébraïque et araméenne en usage dans la langue yiddish.

Livre intégralement en yiddish. 3e édition revue et augmentée, 2012, 512 pages. Prix : 30 €.

 Ouvrage publié avec le concours du Ministère de la culture et de la communication, de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, du Centre national du livre et de l’Institut national des langues et des civilisations orientales, ainsi que de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, de la Foundation for Jewish culture (New York), de l’Institut Alain de Rothschild et de la Schaechter Foundation for the Advancement of Standard Yiddish (New York).

 

Utopies du yiddish : Birobidjan, Argentine et autres lieux. Catalogue de l’exposition présentée à la Maison de la culture yiddish du 8 mars au 26 juin 2012. 36 pages. Prix : 12 €.

 Catalogue publié avec le soutien de la DRAC-Ile-de-France, du Conseil régional d’Ile-de-France, de la Mairie de Paris et du Fonds social juif unifié.

 

Yitskhok Niborski et Bernard Vaisbrot, Dictionnaire yiddish-français

Avec ses 37 000 mots et expressions, cet ouvrage est, de tous les dictionnaires yiddish bilingues parus jusqu’à présent, celui qui couvre le champ le plus large et le plus varié. Il contient un vocabulaire actualisé, des mots rares, des termes usités dans certaines régions, des sigles et des abréviations. Il a été reconnu par les linguistes les plus réputés comme un ouvrage de référence de premier plan. 2e édition.  632 pages. Prix : 32 €.

Ouvrage publié avec le concours financier de la Commission européenne, de la Memorial Foundation for Jewish Culture (New York), de l’institut Alain de Rothschild, des Amis de Alter Kacyzne et du Fonds social juif unifié. Il fait partie de la Bibliothèque des langues de France, publiée avec le concours du Ministère de la culture et de la communication, de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et du Centre national du livre.

Il a été réalisé avec le soutien de Serge et Hervé Kreisberger à la mémoire de leur mère Frida, de Szmuel Podemski en mémoire de son fils Adam. La mémoire de Icek et Fela Grinhaus est également associée à cet ouvrage.

Un dictionnaire yiddish-anglais est en cours de préparation aux États-Unis, basé sur ce dictionnaire.

 

400 ans de livres yiddish à travers les collections de la Bibliothèque Medem.

Catalogue de l’exposition présentée à la Maison de la culture yiddish du 29 novembre 2010 au 31 mars 2011. 24 pages. Prix : 9 €.

 

 

 

Mendele Moykher-Sforim, La Haridelle. Roman traduit du yiddish par Batia Baum. Postface de Carole Ksiazenicer-Matheron.

Dans ce récit fantastique et réaliste écrit en 1873, Mendele Moykher-Sforim, l’un des grands romanciers yiddish classiques, pose unr egard iconoclaste sur la société juive, ses rapports avec le monde non juif, et le destin d’un peuple. Il apparaît ici comme un des principaux novateurs du roman humoristique européen. 295 pages, 2008. Prix : 19 €.

Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre et de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, en mémoire de Rachel Sonntag née Haber originaire de Stanesti-de-Jos, Adèle Bergman née Sonntag, Alfred et Moritz Gabor et Micha Bergman.

 

 Annick Prime-Margulis, Yidish, vos makhstu ? Yiddish, comment ça va ?

Yidish, vos makhstu ? est une nouvelle méthode destinée aux enfants à partir de 6 ans, pour apprendre à lire et à écrire. Les enfants pourront également se familiariser avec 300 premiers mots. Ce cahier peut également être intégralement colorié. 101 pages, 2008. Prix : 11 €.

 Ouvrage publié avec le concours de la Fishman Foundation (USA) et de la fondation Rachel Ajzen et Léon Iagolnitzer sous l’égide de la Fondation de France.

 

Dovid Umru, A la croisée des chemins et autres nouvelles traduites du yiddish

 Dovid Umru est né en 1910 à Alytus en Lituanie. Au cours d’ une vie brève, il a exprimé sa créativité par la peinture et l’écriture en yiddish. Si aucune de ses œuvres picturales n’a échappé à la destruction, ses nouvelles, d’abord publiées dans des journaux yiddish, puis dans deux recueils en 1937 et 1939, témoignent d’ un portraitiste à l’œil acéré, d’ un conteur doué de sens dramatique, d’ un idéaliste épris de justice sociale. Sionistes militants ou acteurs passionnés, forgerons naïfs ou charpentiers révoltés, soldats ou fugitifs, les héros de Dovid Umru sont aux prises avec un monde hostile dans lequel ils essaient de surnager. Les récits rassemblés dans ce volume reflètent les difficiles conditions d’ existence des Juifs d’ Europe orientale entre les deux guerres. Ils laissent entrevoir un écrivain prometteur assassiné par les nazis dans la fleur de l’âge en 1941. 289 pages, 2006. Prix : 25 €.

Ouvrage publié avec le concours de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et le soutien d’Odile Suganas.

 

Tshiriboym : nouveau chants yiddish, de Jacques Grober

Tshiriboym rassemble quarante-huit chansons écrites par Jacques Grober, auteur-compositeur-interprète, depuis les années 1980, et neuf nigunim, mélodies inspirées de la tradition hassidique. Certaines ont été enregistrées par Jacques Grober, d’autres ont été chantées en chorale : chansons d’enfance ou d’errance, chansons d’amour ou d’humour, chansons politiques ou hassidiques, toutes sont les héritières de la grande tradition de la chanson yiddish, n’hésitant pas parfois à jouer avec le plurilinguisme qui est l’une des marques de l’existence juive en Diaspora. 162 pages, 2006. Prix : 25 €.

Ouvrage publié avec le concours de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

 

En chemin – Oyfn veg. Chants populaires yiddish harmonisés par Jean Golgevit

En chemin est un recueil bilingue de chansons yiddish, et de quelques chansons en judéo-espagnol, hébreu et français, la plupart des classiques de la chanson populaire. Harmonisées par Jean Golgevit, chef de chœur, créateur d’œuvres originales, et pédagogue innovant, les partitions présentent les textes translittérés en lettres latines et sont suivies des textes originaux en caractères hébraïques, en lettres latines, et dans la traduction française. Jean Golgevit propose le plus souvent plusieurs harmonisations de la même chanson, encourageant ainsi les choristes à des interprétations variées. Cet ouvrage intéressera les chanteurs mais aussi un public plus large qui découvrira en chemin un raccourci vers le monde yiddish. 147 pages, 2006. Prix : 25 €.

Ouvrage publié avec le concours de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

Les choristes qui souhaiteraient améliorer leur prononciation de certaines chansons peuvent écouter une version parlée sur ce site.

 

Yitskhok Katzenelson, Le chant du peuple juif assassiné

Edition bilingue yiddish-français. Traduction française de Batia Baum. Postface de Rachel Ertel. Ouvrage entièrement bilingue français-yiddish. 176 pages, 2005. Prix : 25 €.

Ouvrage publié avec le concours de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et de la Fondation Rachel Ajzen et Léon Iagolnitzer sous l’égide de la Fondation de France.

Il a reçu le soutien d’Aviva et Hervé Kreisberger à la mémoire de Simon Kreisberger. La traduction (seule) a été reprise en 2007 par les éditions Zulma.

 

La culture yiddish aujourd’hui

Actes du colloque international organisé par le musée d’Art et d’Histoire du judaïsme et la Bibliothèque Medem dans les locaux du musée les 4, 5 et 6 juin 2000. Ouvrage entièrement bilingue français-yiddish. 400 pages, 2004. Prix : 20 €.

Ouvrage publié avec le concours de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et le soutien de la Fondation Rothschild-Institut Alain de Rothschild.

 

Miriam Ulinover, Un bonjour du pays natal : poèmes, édition bilingue éditée par Natalia Krynicka.

Cette publication comprend 108 poèmes de Miriam Ulinover dont 52 jamais publiés en volume et les traductions de 91 d’entre eux en français par Batia Baum. Une introduction, en yiddish et en français, permettra au lecteur de se familiariser avec la vie et l’œuvre de la poétesse. 440 pages, 2003. Prix : 14 €.

Miriam Ulinover est née à Lodz et a été assassinée à Auschwitz en 1944 près avoir été internée dans le ghetto de Lodz durant quatre ans.

Ouvrage traduit et publié dans le cadre de la librairie des Langues de France avec le concours du Ministère de la culture et de la communication et du Centre national du livre et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Il a également bénéficié du soutien de la Fondation Zwillinger sous l’égide de la Fondation du judaïsme français et de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

 

Samuel Kerner et Bernard Vaisbrot, Dictionnaire français-yiddish

530 pages. Prix : 32 €.

 

 

 

 

 

Annick Prime-Margulis, Hulyet, kinderlekh : a yidish lernbukh far kinder.

Méthode d’apprentissage du yiddish pour enfants.

120 pages. Prix : 15 €.

 

 

 

 

L’Eclat des crépuscules : Oser Warszawski (1898-1944), un écrivain yiddish entre chien et loup

Catalogue de l’exposition organisée à la Bibliothèque Medem du 17 novembre au 20 décembre 1998.

64 pages. Prix : 6 €.

 

 

DVD du spectacle Di tsvey Koune-Leml

Le Troïm-Teater de la Maison de la culture yiddish a joué, de juin à octobre 2007, la pièce en yiddish Di tsvey Koune-Lemel (Les Deux Koune-Leml) d’après Avrom Goldfaden, adapté et mis en scène par Charlotte Messer. Le spectacle est en yiddish sous-titré français. Le DVD existe en PAL ou en NTSC. Prix : 18 €.

Publié avec le concours de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, la fondation Rachel Ajzen et Léon Iagolnitser.

Cheap UGG Clearance Ugg Boots Clearance Ugg Boots Clearance Sale Ugg Boots Clearance Outlet Ugg Boots Clearance Sale Outlet UGG Boots Sale Clearance Cheap Clearance UGG Boots