À la croisée des chemins

25,00 €

Dovid Umru est né en 1910 à Alytus en Lituanie. Au cours d’une vie brève, il a exprimé sa créativité par la peinture et l’écriture en yiddish. Si aucune de ses œuvres picturales n’a échappé à la destruction, ses nouvelles, d’abord publiées dans des journaux yiddish, puis dans deux recueils en 1937 et 1939, témoignent d’un portraitiste à l’œil acéré, d’un conteur doué de sens
dramatique, d’un idéaliste épris de justice sociale.

Sionistes militants ou acteurs passionnés, forgerons naïfs ou charpentiers révoltés, soldats ou fugitifs, les héros de Dovid Umru sont aux prises avec un monde hostile dans lequel ils essaient de surnager. Les récits rassemblés dans ce volume reflètent les difficiles conditions d’existence des Juifs d’Europe orientale entre les deux guerres. Ils laissent entrevoir un écrivain prometteur assassiné par les nazis dans la fleur de l’âge en 1941.

En stock

recueil de nouvelles de Dovid Umru, traduit du yiddish par Henri Apelbaum, Batia Baum, Louisette Kahane, Danièle Rozenszpir-Peylet et Viviane Siman, 289 pages, 2006.

ISBN : 2-9520107-4-9